vendredi 30 juin 2017

Faits et dits enfantins (411)

Marie (7 ans) : "Tu m'as dit crétine, alors t'es méchant!
— Bon, je retire le mot.
— C'est trop tard, il est entré dans mes oreilles! crétin!"

Bastien (6 ans 3/4) regarde fumer le riz dans son assiette et la mienne et dit : "Le papa et la maman fumée se mélangent pour faire un bébé fumée. T'as vu : un bébé fumée ça grandit en une seconde!"

Estacadres (99)

La poisse colle toujours à la glu.

jeudi 29 juin 2017

Estacadres (98)

Comment attraper une grenouille par la queue?
L'attraper quand elle est encore un têtard.
Variante : Quand (peut-on) attraper une grenouille par la queue?
                 Quand elle est têtard.

Faits et dits enfantins (410)

"On fait le cinéma avec les morts. On prend les morts et on les fait marcher et c'est ça le cinéma."
Un petit garçon, à Max Jacob.

"Papa, est-ce que, quand tu souris, tu arrêtes la pluie?"
La fille de l'urgentiste Patrick Pelloux.

"Tout à l'heure, papa, quand t'as accroché le linge, y avait du vent. Alors le vent a séché le linge. Et maintenant le linge est sec et y a pus d'vent. Alors le linge a séché le vent!"
Mot d'enfant ... apocryphe.

mercredi 28 juin 2017

Faits et dits enfantins (409)

Marie (7 ans), à qui je viens de lire quelques pages de ses actes et paroles de naguère et d'autrefois, me confie : "Je t'ai pas tout dit. Un jour, y a longtemps, tu m'as mis un suppositoire; alors, je suis restée dans mon lit, sans bouger, et je me disais que j'étais handicapée. Mais ça, tu l'as pas écrit dans ton carnet, parce que je te l'avais jamais dit."

Bastien aura 7 ans dans deux mois. Il déclare : "Moi, je crois plus au père Noël. Tout le monde dans ma classe y croit, mais moi non. Je sais c'que vous faites : vous commandez les jouets, et puis y a un faux père Noël qui vient les apporter! La prochaine fois, c'est moi qui irai ouvrir, et je verrai bien que c'est un faux. Je crois pas au père Noël, et je crois pas non plus au pétomane. C'est pas possible."

Estacadres (97)

Livres et revues, aumaille et volaille.
J'en suce les mOtS jusqu'à la moelle.

lundi 26 juin 2017

Faits et dits enfantins (408)

J'essaie de faire faire des additions avec retenues à Marie (7 ans). Elle ferme les yeux, se bouche les oreilles et me crie ; "J'en ai marre de toi! Parce que tu m'apprends des choses que je ne sais pas!" Comme le vieil enfant de la pièce de Marguerite Duras (Les Enfants). Seule la maîtresse d'école a le droit d'agresser son ignorance.

Bastien (6 ans 3/4) me tend un paquet où 12 feuilles entourent un petit dessin, et dit : "C'est un cadeau chinois!" Il veut dire "japonais".
Il dit :"Je crois que Dieu n'existe pas. Mais il est laid. il a une grosse tête."

Estacadres (96)

Cas lisse au déduit mieux sied que cas rêche,
Caresse au congrès opine à queue liche.

dimanche 25 juin 2017

Faits et dits enfantins (407)

Marie (7 ans) : "Ne fais pas de bruit, ne parle surtout pas, sinon je n'y arrive pas (à faire caca)..."
Mais la radio ne la gêne pas.

Bastien (6 ans 3/4) : "J'sais pas c'qu'elle a, madame [son institutrice], en c' moment, elle donne plus de bons points. C'est impitoyable!"
"Aïe! je me suis craqué un os!"

Estacadres (95)

Etoiles au firmament,
Gringuenaudes au fondement.

Soulages

Lettre à mon ami de l'Aveyron,

Maisnil, le 3/6/14
Mon cher Gilles,
Je n'ai pas d'avis sur Soulages et je me garderai bien de faire mon beauf (ou, au contraire, mon snob). Je suis très ignorant en peinture, en musique, en architecture, en sculpture. Visiter un château ou une église est pour moi une corvée. L'art ecclésial en particulier me gonfle : souvent baroque ou maniéré (je veux bien que le maniérisme ou le rococo soient des genres - même le kitsch peut être un genre - mais mon genre à moi c'est plutôt la promenade dans les ruelles qui entourent les édifices, ou la balade à vélo sur des routes à perspectives...), il crée des extases chez ma belle-mère et des impatiences dans mes guibolles!
Mais, sur Soulages, et de Soulages, je me rappelle une anecdote. Il dit qu'il ne sert pas le noir mais qu'il s'en sert. Il raconte que, tout petit, il avait barbouillé d'encre noire une partie de feuille blanche. "Tu fais quoi? lui avaient demandé ses parents.
— De la neige." Il voulait dire que, par contraste avec l'encre, le blanc de la feuille paraissait plus blanc encore, comme la neige.
J'ai noté aussi sa propre définition de l'outrenoir . C'est "la lumière réfléchie par les éclats de surface du noir."
Je suis trop béotien pour juger s'il s'agit ou non de "fumisterie" (ce serait le cas de le dire!). Mais pourquoi, a priori, ne pas faire confiance à l'artiste?
Je t'embrasse. Demain je te parle de Léautaud. (Qui disait: "J'aimerais mieux déjeuner avec Léautaud que dîner avec Léotard"?).
Gérard.

samedi 24 juin 2017

La beauté

La beauté qu'on ne peut tenir
ni toucher
c'est elle qui nous frôle
et s'en va
et demeure
en elle
en nous.
(1989).

Faits et dits enfantins (406)

Marie (7 ans) : "Pourquoi les grandes personnes ont jamais le nez sale?"

Bastien (6 ans 3/4) dit : "Il faut envoyer de l'argent aux enfants qui ont faim. Moi, j'envoie 50 F, et toi?"
"Bastien, si tu n'existais pas, il faudrait t'inventer.
— Comme Pinocchio!"

Estacadres (94)

"Il est plus facile de coller le fin sur l'épais." (Proverbe berckois)

vendredi 23 juin 2017

Faits et dits enfantins (405)

Marie (7 ans) : "Papa, pourquoi y a plus de droitiers que de gauchiers? [sic] "

Bastien (6 ans 3/4) :"A ton avis, qu'est-ce qui est le plus lourd : une grange ou mille œufs? Ou, si tu préfères, dix granges ou un million d'œufs?"
Il me reprend : "Pourquoi t'as dit  tournant ? Moi, j'le dis plus. J'le disais quand j'étais petit, mais maintenant je dis  virage . "

Estacadres (93)

Les meilleures choses ont une faim.

jeudi 22 juin 2017

Faits et dits enfantins (404)

D'une râpe à carottes dont les trois pieds sont escamotables, Marie (7 ans) fait un vaisseau spatial "pour la lune". De nombreux passagers : des billes.

Bastien (6 ans 3/4) dit : "Sydney, c'est en Syldavie."
Il dit : "On peut dire sourd  comme une clémentine, ou sourd comme un sapin."

Estacadres (92)

Le grain ne fait pas la farine.

mercredi 21 juin 2017

Faits et dits enfantins (403)

Nous marchons dans la campagne. A deux reprises, il nous faut franchir avec précaution des fils de fer barbelés. Marie (7 ans) dit : "Quand ils posent leurs barbelés, les paysans, ils doivent faire attention à ne pas rester dedans!"

Bastien (6 ans 3/4) casse des gravats à la cave en ma compagnie. Il me demande : "Qu'est-ce que c'est que ce jaune qui saute de mon marteau quelquefois quand je tape? C'est dans la brique?
— Non, c'est ce qu'on appelle des étincelles.
— Ah! c'est ça? Alors je sais faire des étincelles. On peut dire que je fais des étincelles!"
— Il prend tellement d'élan du bras pour cogner que le marteau vient rebondir sur son crâne. Il esquisse un pleur et se console en frappant encore plus fort. Si fort qu'il me fend le manche...

Estacadres (91)

Long comme un jour sans Lapin.*
*C'est le nom de mon chien.

mardi 20 juin 2017

Faits et dits enfantins (402)

Il m'arrive d'oublier de noter une parole ou un trait "intéressant" de Marie. Si je creuse ma mémoire sans y retrouver ce sédiment, je continue de la harceler et, si c'est en vain, j'ai le sentiment non pas d'avoir perdu seulement le souvenir de ce mot ou de cet acte, mais qu'ils n'ont pas eu lieu. Mon oubli a tué quelque chose.

Bastien (6 ans 3/4) nous sort tout à trac : "Je ne suis pas de bonne humeur, aujourd'hui, alors tiens - toi tranquille!" (Il a lu ça dans Lucky Luke).

Estacadres (90)

La vulgarité n'exclut pas la bêtise, laquelle n'interdit pas l'inhumanité.

lundi 19 juin 2017

Faits et dits enfantins (401)

Marie (7 ans) : "Je suis pleine d'amour propre pour mes nouvelles chaussures."

Bastien (6 ans 3/4) dit : "Quand une tache noire se met devant le soleil, on appelle ça comment déjà? Une ellipse?"
Le même : "Ça s'rait bien si y avait pas la nuit."

Estacadres (89)

Entre deux maux, il faut choisir le plus lointain.

samedi 17 juin 2017

Faits et dits enfantins (400)

"Pourquoi les grandes personnes ont jamais le nez sale?" (Marie, 7 ans)

Bastien ( 6 ans 3/4) : "Est-ce que les rois sont quelquefois malades?"
Il s'interroge : "Pourquoi le pain c'est comme le sable?
— ?
— Quand on verse de l'eau dessus..."

estacadres (88)

Avoir l'embarras du choix, c'est faire le choix de l'embarras.

vendredi 16 juin 2017

Faits et dits enfantins (399)

Marie 7 ans) : "Papa, pourquoi y a plus de droitiers que de gauchiers [sic] ?"

Bastien (6 ans 3/4) : "I' faut jamais aller chez les alcoolisés, parce qu'ils peuvent nous empoisonner."
Il demande si tous ceux qui travaillent à la SPA aiment les animaux.

Estacadre (87)

C'est la vase* qui fait déborder la goutte (d'eau).
* La pluie, en argot.

jeudi 15 juin 2017

Faits et dits enfantins (398)

Il pleut alors que la météo annonçait du beau temps. Marie ( 7 ans) dit : "C'est les satellites, hein?
— Qu'est-ce que c'est, les satellites?
— Je peux pas t'expliquer, j'ai trop mal à la gorge!"

Françoise dit :"Sébastien vient d'un nom grec qui signifie "le vénéré". Tu sais ce que ça veut dire?"
Bastien (6 ans 1/2) : "Ouais, ça veut dire que j'ai de la veine!"

Estacadres (86)

A trop vouloir ignorer sa merde, on finit par marcher dedans.
Variante : ... on finit par boucher son cul.

mercredi 14 juin 2017

Faits et dits enfantins (397)

Je lis chaque soir à Marie un conte japonais traduit du tchèque. Des éditions Gründ de 1971. Dans la journée elle poursuit sa lecture intégrale des sadocucuteries de la comtesse, avec Un bon petit diable.

Bastien (6 ans 1/2) est un peu triste d'être en vacances. "Pasque quand je vais pas à l'école, j'ai pas de bons points!"

Estacadres (85)

C'est toujours quand on est éveillé qu'on a sommeil.

mardi 13 juin 2017

Faits et dits enfantins (396)

Aujourd'hui Marie (7 ans) a lu, toute seule, son premier livre sans images : Les deux nigauds, de la comtesse de Ségur. Cent-quatre-vingts pages d'une lecture de quatre heures d'affilée.

Bastien (6 ans 1/2) dit : "Tu sais ce que ça veut dire "décampez"? Eh bien! décampez tous, j'ai faim!"

Il demande : "C'est quoi une nuit noire?
— C'est une nuit sans lune, lui dis-je.
— Non, t'es nul. C'est une nuit où j'ai bien dormi."

Estacadres (84)

Mieux vaut chercher une anguille dans le foin d'une botte qu'une aiguille dans une botte de foin.

lundi 12 juin 2017

Léautaud

Lettre à mon ami de l'Aveyron.

Maisnil, le 14/06/2014
Cher Gilles,
Comme promis, Léautaud. Mauriac dit de lui : "C'était, à la lettre, un grime". Ce qui est un peu ambigu, parce que grime signifie, au théâtre, vieillard ridicule, mais le mot désigne aussi l'acteur qui tient cet emploi. En réalité Léautaud était bien les deux, grime feint et  grime vrai. Il jouait d'une atrabile qu'il avait naturellement. Léautaud le rechigné était aussi une sorte de Saint-Simon des chenils. Chien dans un monde de chiens, il raconte qu'enfant il vivait caché sous une table, et ajoute : "C'est la même chose aujourd'hui." Robert Mallet (Entretiens, Mercure de France) lui fait remarquer que son journal est une suite de procès-verbaux. Ce qu'il ne conteste pas, à condition de ne pas être le gendarme mais d'être celui qui "dresse procès-verbal au gendarme."
Il y a aussi, très important, Paul l'éroto.  [Voir l'extrait des Mémoires de Marie Dormois ci-joint* et, dans son journal ( réunies dans le Journal particulier), toutes les scènes de fornication avec celle qu'il appelait Le Fléau].
Mais il fut surtout un homme blessé (abandonné enfant par sa mère) qui n'écrivit jamais au-dessus de ses humeurs...Je pourrais t'en dire encore, mais le souhaites-tu?
Je t'embrasse.
Gérard.
* "Un soir, enfin, confesse Marie dans ses Mémoires, je me résignai à lui donner le baiser au lépreux dans toute l'acception du terme." La scène se passe chez elle, le 4 février 1933. "Aussitôt arrivé, il m'embrassa. Pour me dérober à cette caresse qui m'était un supplice, je m'en fus dans ma chambre et revins complètement nue sous un peignoir léger. Ses caresses se précisèrent et je pris goût à ces jeux voluptueux dont j'étais privée depuis de si longues années et qui, seuls, me comblaient. Il entreprit, à son tour, de se dévêtir. De ses vêtements entrouverts s'exhala une odeur fade qui me souleva le cœur, et comme il semblait assez fier de sa nudité, je ne trouvai à lui dire que cette phrase stupide : "Tu es priapique..." Afin d'arriver le plus tôt possible à une conclusion qui mettrait fin à mon supplice, je m'étendis brusquement sur le tapis en lui disant : "Prends-moi." Il crut ainsi que j'étais avide de ses baisers, de ses caresses. Nous fîmes donc l'amour, lui avec je ne sais quel sentiment, moi comme Iphigénie sur le bûcher. Heureusement, il ne s'en rendit pas compte."
Marie Dormois, citée par Edith Silve (préface du Journal particulier,1933, Mercure de France, 1986).

Faits et dits enfantins (395)

Marie (7 ans) : "Je veux bien faire ma communion, mais je ne veux pas aller au purgatoire." Elle veut dire "au catéchisme".

Comme le fera son neveu Lucien vingt ans après lui, Bastien (6 ans 1/2) insiste pour qu'on ferme bien les portes le soir et qu'on tire tous les verrous.

Estacadres (83)

"Quand le manteau de Dieu traverse l'histoire, il faut le saisir et s'y accrocher."
Bismarck.

dimanche 11 juin 2017

Faits et dits enfantins (394)

Marie (7 ans) : "J'aimerais bien que Lucien [ elle appelle ainsi le chien en peluche qu'elle appelait autrefois "le cien" ] soit vivant. J'aimerais bien qu'il soit vivant seulement la nuit." (Elle dort avec lui). *
*Vingt ans plus tard son souhait sera exaucé, puisqu'elle baptisera son premier enfant Lucien.

Ses grands-parents lui offrent un porte-clefs en forme de dent : "C'est une canine incluse", dit Bastien (6 ans 1/2).
Il dit :"Les gens, ce qui les intéresse, c'est le fric."

Estacadres (82)

La merde des pauvres sent plus mauvais que celle des riches.

samedi 10 juin 2017

Estacadres (81)

A grosse prune petit noyau.

Faits et dits enfantins (393)

Marie (7 ans) : "Pourquoi les enfants doivent obéir aux parents?
Est-ce que, plus tard, les parents obéiront aux enfants?"

Bastien (6 ans 1/2) dessine un arbre avec 12 branches sous lequel il écrit en vert : "bien". Puis dessine un arbre avec 2 branches sous lequel il écrit : "10 fautes"...

vendredi 9 juin 2017

Faits et dits enfantins (392)

Marie (7 ans), devant une toile de Monet : "C'est beau, mais je trouve que c'est un p'tit peu bâclé."

Bastien (6 ans 1/2) dit à sa mère : "Papa, je crois qu'il vit dans la lune."

Estacadres (80)

Si Médor ne veut pas jouer, n'insiste pas. Il ne faut pas être plus caniniste que le chien.

jeudi 8 juin 2017

Faits et dits enfantins (391)

Je demande parfois à Marie (7 ans) de reconnaître un musicien qu'on vient d'entendre à la radio. Une fois sur deux, elle ne se trompe pas, c'est Mozart. "C'est facile, dit-elle, quand ça ressemble à de la musique, c'est Mozart."

 Au cinéma. Bastien (6 ans 1/2) se penche pour me dire :"Le dernier des Mohicans i' sait pas qu'i' va pas mourir (?)."
Une autre fois :"Les gens i' z'aimeraient bien être infinis. Quand on est infini, on peut mourir, on vit quand même toujours."

Estacadres (79)

L'homme éprouve son humanité dans le regard de son chien.
Variante 1 : ... dans le regard des bêtes.
Variante 2 : ... dans le regard de la bête.

mercredi 7 juin 2017

Faits et dits enfantins (390)

Marie (7 ans) dit : "J'aime bien quand les garçons décortiquent leur zizi." ( Une autre fois elle dit : "décapote").

Bastien (6 ans 1/2) dit : "J'ai envie de faire du basket pour grandir.
— Et si le basket ne faisait pas grandir?
— Je ferais du foot."

Estacadres (78)

Ce n'est pas parce que mon chien n'a pas de mains que je ne dois pas le caresser.

mardi 6 juin 2017

Faits et dits enfantins (389)

Marie ( 7 ans) dit : "J'aime bien quand il fait un peu noir et un peu clair."[La fin du crépuscule, en avril].

Bastien (6 ans 1/2) abandonne momentanément ses jeux électroniques pour peindre des drapeaux (168 dans le dictionnaire!)

Estacadres (77)

Quand on dîne en famille, il faut laisser ses canines au bestiaire.

lundi 5 juin 2017

Faits et dits enfantins (388)

Je lis à Marie (7 ans) chaque soir, avec beaucoup de plaisir, un chapitre de Lassie, chien fidèle. Eric Knight a le sens du récit et de la mise en scène, une naïveté simple et savante, qui s'écarte de toute mièvrerie, un respect des individus et de la dignité animale, en particulier, qui attachent et qui émeuvent. Un grand classique de la littérature enfantine.

Bastien (6 ans 1/2) dit : "19 millions, c'est un nombre pair ou impair?"
Après s'être interrogé sur le cancer de la prostate de Mitterrand, il me demande : "Et le cancer des sourcils, ça existe?"

Estacadres (76)

Chacun doit tisonner sa braise. Et braiser son tison.

dimanche 4 juin 2017

Les Amours imaginaires (Xavier Dolan)

Les minet(te)s des années 2010 (brunets et blondins descendus du dernier bateau à la mode - de la mode) ont probablement trouvé leur porte-parole. Le petit génie du cinéma chicos. Au risque de passer pour un "sodomiseur de drosophile" (comme dit Sempé), je dirai que regarder ce film sans chicaner chaque plan relève de l'héroïsme, de la sainteté, de l'hypocrisie ou de la somnescence (de la roupillette, dirait-on peut-être en son Québec).
Immature et chichiteux, ce gentil "réalisateur" prépubère a seulement bien appris à copier (Almodovar, Wong Kar-Wai, Gus Van Sant, etc.). Mais il ne sort pas du roman-photo. Dolan n'est pas poète comme Musset, mais "philosophe" comme Dalida. Le maniérisme de ce cinéaste aussi imaginaire que ses amours est dans le vent d'une époque trop indulgemment relativisante. On l'aurait jadis qualifié de latitudinaire. Aujourd'hui la doxa l'encense, et il est, par le seul fait de se couler dans le moule mental de son temps, piedestalisé.

Estacadres (75)

Il ne faut pas se fier aux appas rances.

Faits et dits enfantins (387)

Marie (7 ans) se caresse le "zig", le derrière. Puis elle renifle ses doigts. "Quelle odeur préfères-tu?
— J'aime bien, j'adore les deux, mais je préfère un tout p'tit peu le zigouigoui."

Bastien (6 ans 1/2) : "Achille [ le chien] , ce qu'il voudrait, c'est pas une tranche de pain, c'est un K2 * de viande!"
* La plus haute montagne de l'Himalaya, dans Tintin.

samedi 3 juin 2017

Faits et dits enfantins (386)

Marie (7 ans)  raconte la genèse à son cousin Babou (3 ans 1/2) : "Tu vois, y a une fée dans chaque ventre des mamans, qui transforme la petite graine en bébé; enfin, c'est pas si simple que ça. La nôtre, de fée, n'avait pas beaucoup de pouvoir, parce qu'elle n'a fait qu'une fille."

Bastien (6 ans 1/2) sait écrire tous les nombres en chiffres romains.
Il lit son premier "vrai" livre : Zorro et les pirates, dans la bibliothèque verte.
..

Estacadres (74)

"L'araignée ne sort jamais de la toile qu'elle tisse". David Caviglioli

vendredi 2 juin 2017

Faits et dits enfantins (385)

Marie (7 ans) m'appelle "le pap' (pape?).

Bastien (6 ans 1/2) me dit : "Tu sais que moi je chausse du 31 à droite et du 33 à gauche!
— Impossible, tu serais handicapé.
— Mais non! y a beaucoup de monde comme ça : tous ceux qui mangent du fromage après leur yaourt!"

Estacadres (73)

"N'aie pas peur de regarder l'autre dans les yeux, tu finiras par t'y voir toi-même."
Proverbe africain.