samedi 25 mai 2019

Mots de la fin (115)

C'est une grande consolation pour un poète de mourir sans jamais avoir rien écrit d'injurieux contre la bonne morale.
Boileau.

Aucun commentaire: